Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
01 Aug

Observations du 01.08.2020 au 03.08.2020.

Publié par Roland Pellion  - Catégories :  #Faune.

Au bord de l'étang, affût du matin.

Bécassines des marais, bergeronnettes des ruisseauxchevaliers culblancs, grandes aigrettes, aigrettes garzettes, hérons garde-boeufs, hérons cendrés, martins pêcheurs d'Europe ,...

Biches et faon, renard roux, ...

 

Dans les bois tôt le matin.

Engoulevents d'Europe, chouettes hulottes.

 

Balade du soir dans le bocage sarthois.

Hérons garde-boeufs, ...

Brocard.

Martin pêcheur d'Europe juvénile.

Martin pêcheur d'Europe juvénile.

Fidèles à leur poste de pêche, plusieurs martins pêcheurs juvéniles.
Fidèles à leur poste de pêche, plusieurs martins pêcheurs juvéniles.
Fidèles à leur poste de pêche, plusieurs martins pêcheurs juvéniles.
Fidèles à leur poste de pêche, plusieurs martins pêcheurs juvéniles.
Fidèles à leur poste de pêche, plusieurs martins pêcheurs juvéniles.
Fidèles à leur poste de pêche, plusieurs martins pêcheurs juvéniles.
Fidèles à leur poste de pêche, plusieurs martins pêcheurs juvéniles.
Fidèles à leur poste de pêche, plusieurs martins pêcheurs juvéniles.
Fidèles à leur poste de pêche, plusieurs martins pêcheurs juvéniles.
Fidèles à leur poste de pêche, plusieurs martins pêcheurs juvéniles.
Fidèles à leur poste de pêche, plusieurs martins pêcheurs juvéniles.
Fidèles à leur poste de pêche, plusieurs martins pêcheurs juvéniles.

Fidèles à leur poste de pêche, plusieurs martins pêcheurs juvéniles.

Renard roux.

Renard roux.

A peine installé dans mon affût, une cane colvert décolle à grands cris, un galop de poursuite dans le marécage ... c'est un renard qui vient de voir son repas s'envoler.
A peine installé dans mon affût, une cane colvert décolle à grands cris, un galop de poursuite dans le marécage ... c'est un renard qui vient de voir son repas s'envoler.
A peine installé dans mon affût, une cane colvert décolle à grands cris, un galop de poursuite dans le marécage ... c'est un renard qui vient de voir son repas s'envoler.
A peine installé dans mon affût, une cane colvert décolle à grands cris, un galop de poursuite dans le marécage ... c'est un renard qui vient de voir son repas s'envoler.
A peine installé dans mon affût, une cane colvert décolle à grands cris, un galop de poursuite dans le marécage ... c'est un renard qui vient de voir son repas s'envoler.
A peine installé dans mon affût, une cane colvert décolle à grands cris, un galop de poursuite dans le marécage ... c'est un renard qui vient de voir son repas s'envoler.
A peine installé dans mon affût, une cane colvert décolle à grands cris, un galop de poursuite dans le marécage ... c'est un renard qui vient de voir son repas s'envoler.
A peine installé dans mon affût, une cane colvert décolle à grands cris, un galop de poursuite dans le marécage ... c'est un renard qui vient de voir son repas s'envoler.

A peine installé dans mon affût, une cane colvert décolle à grands cris, un galop de poursuite dans le marécage ... c'est un renard qui vient de voir son repas s'envoler.

Chevalier culblanc.

Chevalier culblanc.

Chevalier culblanc. Son alimentation est presque exclusivement composée d'invertébrés. En hiver, il picore dans la vase ou en eau peu profonde, sans jamais s'aventurer loin des rives. On l'observe en bordure de marais salants, fouillant les rigoles ou les vasières à la recherche d'annélidés, de mollusques ou de crustacés. Au printemps, sur son site de nidification, il tire ses ressources de son environnement forestier humide. Son régime est alors principalement constitué d'insectes et d'araignées.
Chevalier culblanc. Son alimentation est presque exclusivement composée d'invertébrés. En hiver, il picore dans la vase ou en eau peu profonde, sans jamais s'aventurer loin des rives. On l'observe en bordure de marais salants, fouillant les rigoles ou les vasières à la recherche d'annélidés, de mollusques ou de crustacés. Au printemps, sur son site de nidification, il tire ses ressources de son environnement forestier humide. Son régime est alors principalement constitué d'insectes et d'araignées.
Chevalier culblanc. Son alimentation est presque exclusivement composée d'invertébrés. En hiver, il picore dans la vase ou en eau peu profonde, sans jamais s'aventurer loin des rives. On l'observe en bordure de marais salants, fouillant les rigoles ou les vasières à la recherche d'annélidés, de mollusques ou de crustacés. Au printemps, sur son site de nidification, il tire ses ressources de son environnement forestier humide. Son régime est alors principalement constitué d'insectes et d'araignées.
Chevalier culblanc. Son alimentation est presque exclusivement composée d'invertébrés. En hiver, il picore dans la vase ou en eau peu profonde, sans jamais s'aventurer loin des rives. On l'observe en bordure de marais salants, fouillant les rigoles ou les vasières à la recherche d'annélidés, de mollusques ou de crustacés. Au printemps, sur son site de nidification, il tire ses ressources de son environnement forestier humide. Son régime est alors principalement constitué d'insectes et d'araignées.
Chevalier culblanc. Son alimentation est presque exclusivement composée d'invertébrés. En hiver, il picore dans la vase ou en eau peu profonde, sans jamais s'aventurer loin des rives. On l'observe en bordure de marais salants, fouillant les rigoles ou les vasières à la recherche d'annélidés, de mollusques ou de crustacés. Au printemps, sur son site de nidification, il tire ses ressources de son environnement forestier humide. Son régime est alors principalement constitué d'insectes et d'araignées.
Chevalier culblanc. Son alimentation est presque exclusivement composée d'invertébrés. En hiver, il picore dans la vase ou en eau peu profonde, sans jamais s'aventurer loin des rives. On l'observe en bordure de marais salants, fouillant les rigoles ou les vasières à la recherche d'annélidés, de mollusques ou de crustacés. Au printemps, sur son site de nidification, il tire ses ressources de son environnement forestier humide. Son régime est alors principalement constitué d'insectes et d'araignées.
Chevalier culblanc. Son alimentation est presque exclusivement composée d'invertébrés. En hiver, il picore dans la vase ou en eau peu profonde, sans jamais s'aventurer loin des rives. On l'observe en bordure de marais salants, fouillant les rigoles ou les vasières à la recherche d'annélidés, de mollusques ou de crustacés. Au printemps, sur son site de nidification, il tire ses ressources de son environnement forestier humide. Son régime est alors principalement constitué d'insectes et d'araignées.

Chevalier culblanc. Son alimentation est presque exclusivement composée d'invertébrés. En hiver, il picore dans la vase ou en eau peu profonde, sans jamais s'aventurer loin des rives. On l'observe en bordure de marais salants, fouillant les rigoles ou les vasières à la recherche d'annélidés, de mollusques ou de crustacés. Au printemps, sur son site de nidification, il tire ses ressources de son environnement forestier humide. Son régime est alors principalement constitué d'insectes et d'araignées.

Bécassine des marais. La Bécassine des marais se nourrit d'invertébrés, sondant ou picorant la nourriture sur ou dans le sol. Elle fouille aussi dans la boue molle. L'extrémité flexible de son bec lui permet de "sentir" la proie tout en sondant la boue. Elle se nourrit dans les eaux boueuses peu profondes, au bord des lacs et des étangs, près du couvert de la végétation du rivage.

Bécassine des marais. La Bécassine des marais se nourrit d'invertébrés, sondant ou picorant la nourriture sur ou dans le sol. Elle fouille aussi dans la boue molle. L'extrémité flexible de son bec lui permet de "sentir" la proie tout en sondant la boue. Elle se nourrit dans les eaux boueuses peu profondes, au bord des lacs et des étangs, près du couvert de la végétation du rivage.

Bergeronnette des ruisseaux (Motacilla cinerea).

Bergeronnette des ruisseaux (Motacilla cinerea).

Bergeronnette des ruisseaux.
Bergeronnette des ruisseaux.
Bergeronnette des ruisseaux.
Bergeronnette des ruisseaux.

Bergeronnette des ruisseaux.

La bergeronnette des ruisseaux (Motacilla cinerea) est très dépendante de l'eau, surtout une eau courante, souvent à proximité des habitations et des ponts. Elle niche le long des torrents et des rivières de collines et de montagnes, tant en milieu boisé qu'en milieu ouvert. En dehors de la saison de nidification, elle gagne les régions basses, y compris les côtes et les estuaires. On peut alors la rencontrer au bord de presque tous les types de milieux aquatiques.

Elle se nourrit principalement d'insectes aquatiques et de leurs larves ainsi que de nombreux petits animaux aquatiques. Elle parcourt des rochers ou des rives graveleuses, ou déambule près des bassins, capturant ses proies au sol et au bord de l'eau.

La migration d'automne s'effectue de septembre à octobre. Certains oiseaux de l'Europe Méridionale sont sédentaires, et l'on peut rencontrer également des individus hivernant en Europe Centrale, le plus souvent le long de cours d'eau pas encore pris par la glace. Les lieux d'hivernage des populations migratrices se trouvent en Méditerranée et en Afrique du Nord. 

Source Oiseaux.net

Bergeronnette des ruisseaux.
Bergeronnette des ruisseaux.
Bergeronnette des ruisseaux.
Bergeronnette des ruisseaux.
Bergeronnette des ruisseaux.
Bergeronnette des ruisseaux.
Bergeronnette des ruisseaux.
Bergeronnette des ruisseaux.

Bergeronnette des ruisseaux.

Bergeronnette des ruisseaux.

Bergeronnette des ruisseaux.

Faon de biche (cerf élaphe).

Faon de biche (cerf élaphe).

Bichette (cerf élaphe). Pendant les chaudes journées d'été, les grands cervidés se réfugient dans la roselière, ils y trouvent la fraîcheur mais aussi les feuilles tendres des saules.

Bichette (cerf élaphe). Pendant les chaudes journées d'été, les grands cervidés se réfugient dans la roselière, ils y trouvent la fraîcheur mais aussi les feuilles tendres des saules.

Héron garde-boeufs.

Héron garde-boeufs.

Hérons garde-boeufs. Le régime du héron garde-boeufs est principalement insectivore. On le retrouve souvent en compagnie du bétail sur lequel il se perche pour le débarrasser de ses parasites. Cependant, les insectes ne représentent pas son menu exclusif, il comporte également des petits vertébrés qu'il capture en marchant lentement près des troupeaux, des grands mammifères ou des machines agricoles.
Hérons garde-boeufs. Le régime du héron garde-boeufs est principalement insectivore. On le retrouve souvent en compagnie du bétail sur lequel il se perche pour le débarrasser de ses parasites. Cependant, les insectes ne représentent pas son menu exclusif, il comporte également des petits vertébrés qu'il capture en marchant lentement près des troupeaux, des grands mammifères ou des machines agricoles.
Hérons garde-boeufs. Le régime du héron garde-boeufs est principalement insectivore. On le retrouve souvent en compagnie du bétail sur lequel il se perche pour le débarrasser de ses parasites. Cependant, les insectes ne représentent pas son menu exclusif, il comporte également des petits vertébrés qu'il capture en marchant lentement près des troupeaux, des grands mammifères ou des machines agricoles.
Hérons garde-boeufs. Le régime du héron garde-boeufs est principalement insectivore. On le retrouve souvent en compagnie du bétail sur lequel il se perche pour le débarrasser de ses parasites. Cependant, les insectes ne représentent pas son menu exclusif, il comporte également des petits vertébrés qu'il capture en marchant lentement près des troupeaux, des grands mammifères ou des machines agricoles.
Hérons garde-boeufs. Le régime du héron garde-boeufs est principalement insectivore. On le retrouve souvent en compagnie du bétail sur lequel il se perche pour le débarrasser de ses parasites. Cependant, les insectes ne représentent pas son menu exclusif, il comporte également des petits vertébrés qu'il capture en marchant lentement près des troupeaux, des grands mammifères ou des machines agricoles.
Hérons garde-boeufs. Le régime du héron garde-boeufs est principalement insectivore. On le retrouve souvent en compagnie du bétail sur lequel il se perche pour le débarrasser de ses parasites. Cependant, les insectes ne représentent pas son menu exclusif, il comporte également des petits vertébrés qu'il capture en marchant lentement près des troupeaux, des grands mammifères ou des machines agricoles.
Hérons garde-boeufs. Le régime du héron garde-boeufs est principalement insectivore. On le retrouve souvent en compagnie du bétail sur lequel il se perche pour le débarrasser de ses parasites. Cependant, les insectes ne représentent pas son menu exclusif, il comporte également des petits vertébrés qu'il capture en marchant lentement près des troupeaux, des grands mammifères ou des machines agricoles.
Hérons garde-boeufs. Le régime du héron garde-boeufs est principalement insectivore. On le retrouve souvent en compagnie du bétail sur lequel il se perche pour le débarrasser de ses parasites. Cependant, les insectes ne représentent pas son menu exclusif, il comporte également des petits vertébrés qu'il capture en marchant lentement près des troupeaux, des grands mammifères ou des machines agricoles.
Hérons garde-boeufs. Le régime du héron garde-boeufs est principalement insectivore. On le retrouve souvent en compagnie du bétail sur lequel il se perche pour le débarrasser de ses parasites. Cependant, les insectes ne représentent pas son menu exclusif, il comporte également des petits vertébrés qu'il capture en marchant lentement près des troupeaux, des grands mammifères ou des machines agricoles.
Hérons garde-boeufs. Le régime du héron garde-boeufs est principalement insectivore. On le retrouve souvent en compagnie du bétail sur lequel il se perche pour le débarrasser de ses parasites. Cependant, les insectes ne représentent pas son menu exclusif, il comporte également des petits vertébrés qu'il capture en marchant lentement près des troupeaux, des grands mammifères ou des machines agricoles.
Hérons garde-boeufs. Le régime du héron garde-boeufs est principalement insectivore. On le retrouve souvent en compagnie du bétail sur lequel il se perche pour le débarrasser de ses parasites. Cependant, les insectes ne représentent pas son menu exclusif, il comporte également des petits vertébrés qu'il capture en marchant lentement près des troupeaux, des grands mammifères ou des machines agricoles.
Hérons garde-boeufs. Le régime du héron garde-boeufs est principalement insectivore. On le retrouve souvent en compagnie du bétail sur lequel il se perche pour le débarrasser de ses parasites. Cependant, les insectes ne représentent pas son menu exclusif, il comporte également des petits vertébrés qu'il capture en marchant lentement près des troupeaux, des grands mammifères ou des machines agricoles.

Hérons garde-boeufs. Le régime du héron garde-boeufs est principalement insectivore. On le retrouve souvent en compagnie du bétail sur lequel il se perche pour le débarrasser de ses parasites. Cependant, les insectes ne représentent pas son menu exclusif, il comporte également des petits vertébrés qu'il capture en marchant lentement près des troupeaux, des grands mammifères ou des machines agricoles.

Brocard (chevreuil européen).

Brocard (chevreuil européen).

Brocard (chevreuil européen).  Le rut du chevreuil a lieu en juillet-août. Il peut y avoir un rut secondaire en octobre-décembre pour les chevrettes non fécondées.
Brocard (chevreuil européen).  Le rut du chevreuil a lieu en juillet-août. Il peut y avoir un rut secondaire en octobre-décembre pour les chevrettes non fécondées.
Brocard (chevreuil européen).  Le rut du chevreuil a lieu en juillet-août. Il peut y avoir un rut secondaire en octobre-décembre pour les chevrettes non fécondées.
Brocard (chevreuil européen).  Le rut du chevreuil a lieu en juillet-août. Il peut y avoir un rut secondaire en octobre-décembre pour les chevrettes non fécondées.
Brocard (chevreuil européen).  Le rut du chevreuil a lieu en juillet-août. Il peut y avoir un rut secondaire en octobre-décembre pour les chevrettes non fécondées.
Brocard (chevreuil européen).  Le rut du chevreuil a lieu en juillet-août. Il peut y avoir un rut secondaire en octobre-décembre pour les chevrettes non fécondées.

Brocard (chevreuil européen). Le rut du chevreuil a lieu en juillet-août. Il peut y avoir un rut secondaire en octobre-décembre pour les chevrettes non fécondées.

Lune gibbeuse croissante du 1 er aout. La Lune grossit de plus en plus jusqu'à devenir "pleine", c'est-à-dire entièrement éclairée. La période entre le quartier et la pleine lune est la phase gibbeuse.
Lune gibbeuse croissante du 1 er aout. La Lune grossit de plus en plus jusqu'à devenir "pleine", c'est-à-dire entièrement éclairée. La période entre le quartier et la pleine lune est la phase gibbeuse.

Lune gibbeuse croissante du 1 er aout. La Lune grossit de plus en plus jusqu'à devenir "pleine", c'est-à-dire entièrement éclairée. La période entre le quartier et la pleine lune est la phase gibbeuse.

Commenter cet article

thé ache 05/08/2020 11:40

hérons garde boeufs ? je regarderai de plus près là où je pense en avoir vu ...

Roland Pellion 05/08/2020 12:48

Bonjour Thé ache, si tu tournes du côté de Loudon, il faut chercher les boeufs et les vaches. Les hérons garde-boeufs sont souvent observés dans le département et à Loudon ils ont l'air de s'installer. Bonnes observations.

ARTIS 04/08/2020 14:51

De biens belles observations !

Archives

À propos

Observations et photographies naturalistes. Passionné de nature depuis l'enfance, je parcours la campagne sarthoise afin d'observer et ramener les clichés de mes sujets favoris : paysages, faune, flore.